Blog

Juillet 2017 – Séminaire annuel de l’association


SeminaireLe séminaire annuel de SYNERGIE campus entreprises s’est déroulé les 3 et 4 juillet 2017 sur le Campus Veolia Centre Est, à Jonage dans la banlieue est de Lyon. Il a réuni près d’une trentaine de titulaires et de suppléants représentant une vingtaine d’entreprises, membres de l’association.

Ce séminaire a permis d’alterner des présentations internes et externes avec des travaux en sous-groupes. Avec la présentation de sa politique de relations écoles par le Groupe Volvo, le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères et Campus France sont intervenus sur les dispositifs qu’ils mettent en œuvre pour le rayonnement de la France, de ses entreprises et de son enseignement supérieur.

Les travaux en sous-groupe ont permis d’aborder 6 thématiques en deux sessions. Chaque groupe de travail avait reçu préalablement un mini-cahier des charges présentant le contexte et les attendus/livrables de sa thématique. Une synthèse a été présentée par chaque groupe en plénière avec, pour certaines thématiques, un plan d’actions prédéfini pour la période 2017-2018, à réaliser éventuellement avec un de nos partenaires institutionnels (CGE, AGIRES…).

  • Diversité : SYNERGIE campus entreprises doit afficher ses valeurs en s’associant à des actions emblématiques dédiées à la diversité. Des associations du domaine impliquées dans l’enseignement supérieur ont été présélectionnées. Un choix de 2 partenaires, œuvrant dans le handicap d’une part et la mixité d’autre part, sera finalisé dans le second semestre 2017 pour démarrer un plan d’actions en 2018.

  • Taxe d’apprentissage / alternance : les entreprises de SYNERGIE campus entreprises s’opposent à une probable réforme de la taxe d’apprentissage qui se ferait au détriment du financement libre de l’enseignement supérieur. Elles proposent des solutions simplifiant le statut d’alternant, et valorisant celui de stagiaire dans le calcul de la contribution à l’alternance. Elles souhaitent également que soient revues les conditions de mise en œuvre de l’apprentissage (durée, coût, financement, etc.) dans les écoles d’ingénieur ou de management.
  • Métiers du numérique : les étudiants des écoles d’ingénieurs et des filières universitaires doivent avoir pleine conscience des besoins exprimés dans le domaine du digital par la totalité des entreprises et non pas seulement les seules acteurs hyper-médiatisés du secteur. L’association a posé les bases d’un plan d’actions visant à faire connaître ces besoins avec l’objectif d’être opérationnel à la rentrée scolaire 2018.
  • International et alternance : la mise en place d’une période internationale dans le cadre des formations d’ingénieurs en alternance est un casse-tête à la fois juridique et matériel pour les entreprises. Quelques solutions ont été définies et seront proposées à la CTI.
  • Classement des écoles : les classements fournis par les médias sur les écoles ne sont pas satisfaisants de par la subjectivité de certains critères, l’impossibilité de les vérifier et l’absence de quelques critères fondamentaux pour leur appréciation par les entreprises… Le tri doit être fait dans tous ces classements afin d’aider les étudiants et leurs parents à réellement trouver l’école qui leur convient et, au-delà, aider à la classification éventuelle des écoles par les entreprises. L’association va lancer une campagne d’analyse avec l’un de ses partenaires institutionnels.
  • Attractivité des entreprises : les classements d’attractivité réalisés auprès des étudiants, des stagiaires, des alternants ou des salariés se multiplient. Or, ils peuvent devenir des outils de pilotage des actions en faveur de l’enseignement réalisées par les entreprises. Une cartographie de tous ces classements va être réalisée avec le soutien d’un autre partenaire institutionnel. L’objectif est de permettre à toute entreprise de sélectionner le classement dont la pertinence n’est pas assurée seulement par le rang qu’elle a obtenu.

Pour faire suite à des échanges entre l’AEF et SYNERGIE campus entreprises s’interrogeant sur une possible évolution des RUE, l’association propose de recentrer les contacts des étudiants avec les entreprises autour de quelques métiers et de développer les échanges entre monde académique et entreprises autour des nouvelles filières universitaires, des nouveaux besoins des entreprises et des nouveautés dans les organisations.

 

Related Posts